Koffi N’guessan: Servir le monde avec une agriculture innovante

Né en 1997 à Boni-kouassikro sous-préfecture de Bocanda au centre Est de la Côte d’’Ivoire, d’un père cultivateur et d’une mère ménagère, Nguessan Koffi Jacques Olivier est Fondateur de l’entreprise “The Yaletite Entreprise Group of Côte d’Ivoire” (TYEGRO-CI)

Après le BAC, je fus inscrit  en 1ère année de la licence professionnelle en Science des Gestion des Entreprise dans une université privé ; Groupe INSTEEC à Abidjan.

Vu le succès dans nos activités, vu la restriction de mon temps au profit de la gestion de mon entreprise, vu mon agenda très chargé, je décidai de mettre une pause aux études afin de mieux servir en entreprise.

Grace à Dieu, et remarqué par mon âge et l’innovation dans nos activités, je reçus en 2016 le prix du meilleur jeune entrepreneur agricole africain sponsorisé par la fondation Louis Dreyfus et le prix du troisième meilleur entrepreneur africain sponsorisé par la fondation Mastercard  consécutivement en Afrique du Sud lors du gala annuel de l’organisation « The Anzisha Prize » .

en 2017, je fus nommé parmi les trois meilleurs entrepreneurs ivoiriens pour la représentation de la Côte d’ Ivoire à HUB-AFRICA à Casablanca. La même année par ailleurs, je reçois le prix du meilleur business jeune africain à Johannesburg et je fus nominé parmi les trois entrepreneurs africains les plus exceptionnels lors du rassemblement annuel du « African Leadership Network » à Maurice.

Tout ceci a commencer comment?

Toute est parti d’abord d’une frustration et d’un désir. En effet,  en classe de seconde, j’ai été renvoyé de l’école et j’ai manqué de faire un devoir parce que j’ai pas pu faire la photocopie d’une page  (chaque élève cotise pour sa copie du devoir car l’administration était incapable ) par manque de moyens financiers, alors je me posais la question de savoir ce que je pourrai faire pour avoir de l’argent.

Deuxièmement,  j’ai toujours eu le désir de lutter pour la nature et donner une deuxième vie aux objets, alors après des cours sur la destruction de la forêt et des animaux (de 16 millions à 3 millions en 2013) je me suis posé la problématique de trouver une solution pour remplacer la nature.  Ainsi après recherche je réussi à transformer les feuilles d’ananas en cuir pour permettre aux animaux de vivre, et en 2015, je réussi à transformer la peau de la banane en charbon afin de permettre aux arbres d’exister.

Par ailleurs, la côte d’ivoire qui est premier producteur de cacao au monde ne dispose pas encore d’industrie de chocolat  100% ivoirienne dès lors je me suis mis à l’œuvre en transformant le cacao en chocolat mais cette fois de façon naturelle, sans farine,  ni autres produits chimiques qui pourrait intoxiquer afin de permettre aux Ivoiriens de profiter du meilleur.

Enfin,  j’ai constaté que nous consommons des produits agricoles importés dont nous ignorons leurs origines, la condition de production,  les conditions de stockage, … ce qui a un impact négatif sur notre santé. Par conséquent, je décidai de lancer une entreprise agricole 100% bio, qui cultivera dans de meilleures conditions hygiénique  et commercialisera ces produits surplace avec une garantie aux consommateurs.

Comment gérez vous alors votre entreprise?

J’ai une équipe de 48 personnes en permanence et une centaine contractuelles.  
Nous produisons par commande et rien pour l’instant ne joue sur notre production. notre produit centrale est la production agricole  (63%) et ensuite le chocolat. Le cuir vient d’être confirmé avec notre premier résultat et nous lancerons officiellement la production massive et la vente dans un proche avenir.

Nous cultivons et transformons les produits agricoles tels que
 *cacao en chocolat
*l’ananas en cuir
*la tomate en sachet biodégradable
*la banane en charbon et en carburant

*Nous cultivons et commercialisons 
*le choux,
*le piment,
*l’aubergine,
*le concombre, 
*la carotte,
*le gombo, 
*le manioc,
*le maïs,
*l’oignon

On dirait que tout est rose chez vous?

En effet nous avons des setback mets nous ne lachons pas.

Manque de personnel
Manque d’organisation du marché agricole en Côte d’Ivoire
Insuffisance de matériel de livraison
Incivisme de la plupart des populations qui ne se contentent que de la quantité au lieu de la qualité
Le niveau élevé de pauvreté de la population
Manque de soutien financier

L’experience Anzisha valait le coup?

Impossible de dire comment Anzisha m’a découvert,  car j’ai un jour reçu un mail disant que je rempli pleinement leurs conditions et donc je devais remplir un formulaire,  et je fis.

À la suite, nous nous retrouvions en Afrique du Sud avec 11 pays africains représenté et chacun était appelé à présenter ses œuvres.  De là, je remporte le prix du meilleur jeune entrepreneur agricole africain sponsorisé par la fondation Louis dreyfuis et le prix du troisième meilleur entrepreneur africain sponsorisé par la fondation Master card consécutivement,  et ce fut la première fois dans l’histoire de l’organisation qu’une seul personnes remporte deux prix en même temps ; je suis le seul.

Depuis lors,  je « baigne » dans un large réseau d’hommes d’affaires puissant à travers le monde.  

Et quand vous êtes découragé que faites vous?

Ce qui me motive  a ne pas abandonner: lutter contre la pauvreté,  la malnutrition, le chômage et la criminalité à travers l’agriculture car elle ne sert plus seulement à nourrir les populations,  mais à produire des devises, elle est la base de notre culture, il faut donc lui rendre sa place et son rang. 

Tout paysan debout domine noble à genoux Click To Tweet

J’aime les paysans !

Le parcours d’entrepreneur c’est des leçons n’est-ce-pas?

Un mot pour tout jeune africain aujourd’hui?

9- Faites comme moi, « lancez » vous, Dieu a un plan pour tous,  ne rien craindre sauf l’illégale. Nous avons un défi générationnel ; celui de créer des emplois pour ceux qui n’en ont pas encore.

 

                          

 

Comments

comments