L’Afrique, riche d’une créativité jeune

La jeunesse africaine dotée d’une créativité malheureusement inconnue du grand monde?

L’on est à se demander si la couche juvénile africaine a du potentiel. Elle représente pourtant 65% de la population africaine. Qu’est-ce qui l’empêche de montrer ce qu’elle vaut au monde?

Tout d’abord, il est nécessaire pour les États africains de mettre en place des programmes éducatifs développés en partenariat avec le secteur privé afin d’améliorer le système éducatif et le rendre plus pertinent. Ceci parce que le système éducatif africain, généralement, ne permet pas à un enfant de développer sa créativité.

Par exemple, au Bénin, le cursus scolaire d’un enfant en âge d’aller à l’école est de commencer la maternelle et de finir en terminale; contrairement à la Chine qui essaie de détecter les compétences d’un enfant afin de savoir quel chemin à suivre pour assurer son talent. C’est le cas de ce petit garçon de trois (03) ans danseur ayant participé au concours Incroyable Talent de son pays.

Credit: dailymotion.com

C’est donc un problème à la source qu’il faut impérativement résoudre.

Par ailleurs, les jeunes innovant ont besoin de soutien financier et social afin de pouvoir mener à bien leurs projets. Ils font preuve d’une imagination porteuse de projets fructueux, cependant ils manquent de ressources. Ces jeunes ont nécessairement besoin d’être suivis dans leurs entreprises. Prenons le cas du Bénin où le taux de corruption est à son summum, cette situation empêche les jeunes talentueux qui n’ont pas ‘’le bras long’’ (comme on le dit chez nous en Afrique) de facilement trouver des opportunités qui leur permettraient d’exposer leurs réalisations au monde extérieur; opportunités qui existent mais offertes aux enfants des ‘’grands quelqu’uns’’.

On pourrait également parler de la pauvreté qui existe sur plus de 50% du territoire africain. Il faudrait déterminer ce qui nous empêche d’avoir autant d’émergence qu’en occident malgré les multiples ressources dont nous bénéficions. Mais qu’est-ce qui empêche notre Afrique d’être élevée au sommet? Nous devons arrêter de rêver et commencer à agir à l’unisson.

Credit: albasur.com

Qui parle de problèmes doit nécessairement parler de solutions. Ainsi donc, comment réussir à mettre en avant la jeunesse africaine et leur créativité qui ne cesse de monter?

En effet, il faudrait d’une part que les gouvernements, les partenaires de développement et les organisations de la société civile œuvrent ensemble à la création d’un environnement favorable à la jeunesse et à l’innovation en Afrique. Ceci permettrait aux jeunes d’exprimer librement leur créativité.

D’autre part, les jeunes devraient être plus actifs afin de se faire mieux entendre. Ils doivent eux-mêmes se lever pour défendre leurs différents projets. Certains le font déjà comme Précieuse SEMANOU, jeune entrepreneuse béninoise, fondatrice de ‘’Open Conscience’’.

Une initiative destinée aux oeuvres caritatives et offrant des formations d’encouragement aux jeunes entrepreneurs du Bénin.

Open Conscience

Enfin, nos diverses sociétés africaines ont besoin de s’ouvrir à l’international afin de faciliter l’accès des jeunes entrepreneurs au monde extérieur. Grâce à cela, les différentes oeuvres des jeunes africains se répandront dans le monde entier et se feront connaître de tous.

BASMALATH BACHABI

Comments

comments